SUSPENSION DES JOURS DE CARENCE

Une mesure de justice sociale

Le premier ministre Édouard Philippe s’est engagé au travers du projet de loi « mesures d’urgences face au COVID 19 » la suspension des jours de carence pour les travailleurs du public comme du privé pendant tout l’état d’urgence sanitaire.

Retrait de l'âge pivot : la retraite à 64 ans, c'est non !

 

Le projet de réforme des retraites comporte une mesure aussi injuste qu’inutile : l’instauration d’un âge pivot à 64 ans. S’il resterait possible de partir à la retraite à 62 ans, ce choix serait sanctionné par une décote (une baisse) définitive de sa pension. Ensemble, exigeons son retrait pur et simple !

 

Pourquoi l’âge pivot est-il injuste ?

Cette nouvelle règle pénaliserait d’abord les personnes qui ont commencé à travailler jeunes. Avec un nombre suffisant de trimestres cotisés, elles seraient pourtant contraintes de travailler deux ans supplémentaires pour ne pas voir leur pension chuter. Pour celles et ceux qui ont des revenus modestes, c’est la double peine !

RÉFORME DES RETRAITES À QUI PROFITENT LES FAUSSES INFOS ?

PAS AUX SALARIÉS NI AUX AGENTS

 

Simulateurs bidons, projections farfelues, réalité déformée… Les débats sur la réforme de retraites virent à l’affrontement et les fausses informations se multiplient.

RÉFORME DES RETRAITES

LES 7 REVENDICATIONS DE LA CFDT

Nos revendications sont guidées par nos valeurs : solidarité, égalité, émancipation et démocratie. Elles sont portées depuis plusieurs années par la CFDT après avoir été débattues par les adhérents et militants.

 

1. UN SYSTÈME DE RETRAITE UNIVERSEL ET PLUS JUSTE
Il doit permettre de construire une solidarité universelle où tous les actifs, du public comme du privé sont solidaires, et qui ne pénalise plus les femmes, les polypensionnés, les personnes précaires et les bas salaires. Pour 93 % des répondants à l’enquête Parlons retraites le système de retraites idéal implique des règles communes.

Déclaration du Bureau national de la CFDT 21 novembre 2019

Retraites : la CFDT exige une réforme de justice sociale

 

Le Bureau national de la CFDT, réuni les 20 et 21 novembre 2019, exige que le gouvernement se positionne clairement et rapidement sur le projet de réforme des retraites qui est en cours de préparation.

 

Une concertation s’est engagée avec le Haut-Commissariat à la Réforme des Retraites (HCRR) depuis avril 2018, soit depuis plus de 18 mois. Les échanges ont été nombreux et riches. Le rapport Delevoye présenté en juillet dernier aux partenaires sociaux constitue la base des discussions qui se sont ouvertes depuis septembre et qui doivent aboutir au projet de loi créant le système universel de retraite, ainsi qu’aux mesures d’accompagnement sectorielles indispensables. Cette concertation piétine du fait des atermoiements et des hésitations du gouvernement. Il faut que celui-ci donne des gages sur la portée et le sens de la réforme des retraites qu’il souhaite mener.